EntreVues
Le blog du groupe Saur
EntreVues
Le blog du groupe Saur
Retour
refonte de l’usine de prétraitement de Clichy (Hauts-de-Seine)
Publié le 7 Oct, 2015

Clichy : l’ouvrage clé de traitement des eaux usées de Paris et de prévention des inondations

Adjudicataire au printemps de l’appel d’offres lancé par le syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (Siaap) pour la refonte de l’usine de prétraitement de Clichy (Hauts-de-Seine), Stereau, mandataire de groupement, a débuté la phase études de ce chantier phare, d’un montant de 410 millions €. Après Achères, les Grésillons, la réhabilitation de ce centre névralgique de l’assainissement francilien vient renforcer les liens avec le Siaap.

 

 

Enjeux : mettre Paris à l’abri des inondations, protéger la Seine, soulager les usines de traitement du Siaap

refonte de l’usine de prétraitement de Clichy (Hauts-de-Seine) Quai Est

Refonte de l’usine de prétraitement de Clichy – Vue piétonne quai est

L’usine de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine) traite aujourd’hui plus de 300 millions de m3 par an. Lors d’événements orageux, elle peut recevoir jusqu’à 100 m3/s, soit l’équivalent du débit de la Seine à l’étiage. Cette usine a pour fonction de débarrasser l’eau des sables et des gros déchets qui arrivent sur le site via cinq collecteurs de plusieurs mètres de diamètre, puis de répartir les eaux ainsi prétraitées vers les trois usines de traitement gérées par le Siaap, à savoir Seine-Aval (Achères), Seine-Centre (Colombes) et Seine-Grésillons (Triel-sur-Seine), d’une capacité épuratoire cumulée de près de 10 millions équivalents-habitants. L’usine fait également office de station de pompage anti-crues, pour protéger la capitale et Clichy des inondations. La modernisation de l’usine permettra de poursuivre la démarche visant à atteindre le « bon état écologique des eaux » imposé par la directive cadre européenne.

 

 

Des solutions ambitieuses apportées

logo_avant_seineUne forte expertise technique a été mobilisée pour repenser le fonctionnement hydraulique de l’usine et mieux gérer les périodes de pluie. Le projet baptisé Avant-Seine intègre la construction d’un bassin de stockage enterré de 70 000 m3 et de 25 mètres de profondeur (l’équivalent d’environ 25 piscines olympiques) qui permettra de stoker les eaux avant traitement. En parallèle, les capacités de prétraitement seront portées de 20 à 35 m3/s. Le projet intègre la couverture et la ventilation de l’ensemble des ouvrages neufs et existants et la construction d’un traitement performant de désodorisation pour un débit d’air de 375 000 m3/h. Le projet prévoit également la mise en place de toitures végétalisées (la « 5ème façade » des bâtiments, visible depuis les immeubles voisins) et le chauffage de l’ensemble des bâtiments grâce aux calories contenues dans les eaux usées couplées à des pompes à chaleur. L’usine, dorénavant totalement intégrée dans son environnement, se transforme ainsi en une source de production énergétique.

 

 

Une histoire commune avec le Siaap

En 2006, Stereau avait remporté l’appel d’offres pour les études de refonte de l’usine Seine-Aval, soit le projet de réhabilitation de la plus grande station d’épuration d’Europe. Les équipes dédiées au projet avaient su être techniquement innovantes pour réduire la production de boues, la consommation en électricité et en réactifs, la charge d’azote à traiter, réutiliser les bassins existants. A la clé, de sérieuses économies pour le client. Ce succès faisait suite à l’obtention, en 2003, du contrat d’ingénierie et construction de la 1ère tranche de la station d’épuration Seine-Grésillons (372 000 p.e) et, en 2007, de la 2ème tranche avec une capacité totale de traitement de Seine-Grésillons portée à 1 211 000 p.e ! Un défi technique et technologique, avec notamment une mise en œuvre à grande échelle de la biofiltration.

Partagez cet article : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *