EntreVues
Le blog du groupe Saur
EntreVues
Le blog du groupe Saur
Retour
Publié le 13 Nov, 2015

Les collaborateurs du groupe Saur au service de la solidarité sur tous les territoires

Saur Solidarités, fonds de dotation du groupe Saur, a pour vocation le développement, la création ou la participation à toutes actions en lien avec l’intérêt général, en France et à l’étranger. Ses actions peuvent s’exercer dans les domaines d’intervention du groupe Saur (eau, propreté, ingénierie, loisirs) ou concerner toutes démarches de solidarité, telles que l’accès à l’eau, l’assainissement, la gestion des déchets, l’innovation sociale, l’insertion professionnelle ou la protection de l’environnement. Chacun des projets est parrainé par un collaborateur du groupe Saur, prêt à donner de son temps et qui s’engage personnellement dans l’accompagnement du projet qu’il soutient. Cet état d’esprit est la pierre angulaire des missions soutenues par Saur Solidarités.

 

 

Hauts plateaux du sud-est de Madagascar : acheminer l’eau potable jusqu’au village

 

Lorsque le projet de l’association Babakoto (Gard), a été présenté au comité de sélection de Saur Solidarités en octobre 2014, le fonds de dotation n’a pas hésité longtemps. Ce projet proposait de construire un réseau d’eau pour la commune rurale d’Ambahoma, située sur les hauts plateaux du sud-est de Madagascar. L’enjeu consistait à capter l’eau pure d’une source située sous une falaise supportant une forêt primaire naturelle pour alimenter la commune au travers de 14 bornes fontaines. Un équipement vital lorsque l’on sait que ce sont les femmes et les fillettes à qui incombe la tâche quotidienne d’aller chercher l’eau à une source située en amont du village, source polluée par le village lui-même.

En avril 2015, Jean-François Cacace, collaborateur Saur, responsable Patrimoine et Reporting au sein de la région Sud-Est, a partagé la vie de la tribu des Zafimaniry de la commune rurale d’Ambahoma. Le temps d’aider à la mise en place de bornes fontaines et de former les habitants à la construction et la gestion des réseaux, Jean-François a partagé la vie particulièrement rude de ce village perdu sur les hauts plateaux de l’île, accompagné par les bénévoles de l’association Babakoto. Cette association s’investit depuis trente ans dans cette région où elle a notamment contribué à la création d’une trentaine d’écoles. www.babakoto.fr

 

 

photo jf cacace

« Ma motivation : mettre mon savoir-faire au service d’une cause vitale« . J.-F. Cacace

 

 

Pourquoi vous êtes-vous engagé avec l’association Babakoto ?

J-F.C. : C’est avant tout une histoire de rencontre. Voilà bon nombre d’années que je suis engagé sur la voie de la solidarité à travers de multiples actions. Mais la rencontre avec Babakoto a été un déclencheur car j’ai pu concrétiser un projet de solidarité en adéquation avec mon activité professionnelle, et mettre à profit mon expérience au service d’une cause vitale.

 

En quoi a consisté la mission ?

J-F.C. : La mission a duré deux semaines. Elle a porté sur la mise en place du réseau d’eau du village d’Ambahoma, financé à 85% par Saur Solidarités. Une extension supplémentaire a également été réalisée dans ce même village pour des habitations trop éloignées des bornes fontaines. Saur Solidarités, souhaitant poursuivre son action, nous avons réalisé des relevés dans d’autres villages qui serviront à implanter les futurs réseaux. Les conditions de travail ont été difficiles car, en plus de la fatigue des déplacements, il fallait assurer nos perpétuels allers et retours sur les chantiers, sans compter la chaleur en journée… Les habitants des villages sont extrêmement reconnaissants de l’engagement de Saur Solidarités et je peux vous garantir qu’amener une eau de qualité à l’épicentre de ces villages change grandement la condition de vie des Zafimaniry. En particulier pour les enfants qui ont bien moins de problèmes de santé liés à une distribution d’eau de meilleure qualité et surtout le temps passé en moins à transporter des seaux d’eau sur la tête…

 

Que retenez-vous de cette expérience ?

J-F.C. : Le plus curieux pour moi a été la rencontre avec les Zafimaniry, un peuple incroyable qui vit en autarcie. Un peuple valeureux et très courageux qui mérite vraiment d’être connu. Cette experience m’a apporté beaucoup de satisfaction. J’ai pu former quelques jeunes sur place à l’utilisation du GPS. Cela permettra aux villageois d’être autonomes lors des prochains relevés à réaliser.

 

En savoir plus sur le fonds de dotation Saur Solidarités

Nous vous invitons à visionner la vidéo de cette mission

 

Saur_solidarite_RVB

Partagez cet article : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *